Paris pourri

La première génération punk française est, intellectuellement, très confuse.

En effet, aller à la télévision pour la contester est la cautionner. Le fait de pouvoir s’y exprimer est la preuve d’une relative tolérance.

Si le discours prononcé est ridicule, la faute n’en incombe qu’aux autoproclamés porte-paroles du mouvement (à l’opposé de l’anarcho- punk argumenté et réfléchi du groupe anglais Crass).

Plutôt que d’exprimer une réelle opposition, l’urgence parisienne semble avoir été de faire le kéké en portant des lunettes noires en boite de nuit.

Paris Pourri (mdp: moisi)

Expérimental / Réalisation Yves Marie Mahé / 12 minutes 32 / 2012

Site internet: http://negatif.mahe.free.fr/